Kamal Hakim s’est rendu pour la première fois en Septembre à la Tour d’Aassoun, qui accueille près de 58 familles syriennes.

La tour d’Aassoun est située dans la municipalité de Syr-Denniyeh, à 1h de route de Tripoli. Perchée en haut de la montagne, la « tour » était avant tout destinée à être un hôtel de luxe, doté d’une vue panoramique sur toute la cote du Nord, et d’un restaurant sur plaque tournante à 360° en guise de toit. Un projet audacieux, au milieu d’une région en manque de touristes.

Depuis 4 ans, le propriétaire de la tour a préféré arrêter les travaux et louer les « chambres » en devenir à des familles syriennes à un tarif mensuel moyen de 50 000 Livres Libanaises (30 euros). La tour est donc une structure en béton, sans portes, sans toilettes, ni eau et électricité.

SOLIDARITES INTERNATIONAL est intervenu sur ce lieu dès 2013, en fournissant de l’aide à tous les niveaux : les chambres ont été réhabilitées avec l’ajout de portes, fenêtres et séparations des espaces pour garantir le respect de l’intimité entre les membres de chaque famille, les conduits d’eau et d’assainissement ont été connectés au réseau de la municipalité, l’électricité rétablie et des biens de premières nécessités ont été distribués : matelas, couvertures, kit d’hygiène etc.

Kamal a rencontré quelques personnes emblématiques de la tour d’Aassoun pendant cette première visite, dont les membres du comité de gestion de la tour en particulier. Parmi elles, Oum Sleiman (les noms ont été changés) femme d’une cinquantaine d’années, forte de caractère, la « madre » de la Tour, Ahmad, jeune, nerveux et énergique, Abou Mustapha, le sage, ancien avocat de droit international, Mariam et Nour, femmes membres du comités, rieuses et dynamiques, et Jamila, adolescente, qui veut devenir médecin.
Les discussions se sont enchainées et chacun a partagé un bout de son périple jusqu’au Liban, un bout de ses problèmes quotidiens, sa frustration, sa mélancolie, mais aussi ses histoires drôles et sa bonne humeur. Rires, larmes  et émotions ont accompagné cette première visite haute en couleur, comme en témoigne la réaction de Kamal à chaud, après la rencontre.